nicheGP guide, actu, communication

Blog GP le guide du web

Les parfums au gré de l'odorat

Rédigé par handsasha / 15 octobre 2014 / aucun commentaire


Notre bien-être quotidien se conjugue aux cinq sens principaux dont l’odorat est l’une des portes de sensations les plus fabuleuses. En effet, lors de la respiration, le nez capte et rejette un volume assez important d’air, dont la qualité vitale est déterminée d’abord par la teneur en oxygène et de gaz carbonique échangée avec le milieu ambiant. En même temps, les cellules olfactives qui tapissent le nez et le centre olfactif analysent les types d’odeur inspirés et conditionnent en conséquence les réactions de l’organisme par des attitudes différentes. 


Si l’odeur est agréable, le cerveau est stimulé vers une attitude comportementale positive. Par contre, les mauvaises odeurs et les fortes senteurs agressives provoquent une réaction de rejet par l’organisme qui cherche à éviter rapidement l’exposition. C’est pourquoi, les médicaments somnifères et toxiques sont souvent dotés d’odeurs répulsives afin d’évincer les enfants curieux.  Des études ont montré que l’influence des odeurs sur la faculté du cerveau est à tel point inestimable qu’elle est mise à profit par les industries pharmaceutiques, cosmétologiques, et gastronomiques de pointe actuellement. Mais le pouvoir attractif des bonnes senteurs est largement exploité par les industries de parfumerie, lesquelles ont su nous donner toutes les gammes de parfums pour notre art de vivre olfactif. Par conséquent, composer son propre bouquet de parfums est devenu possible pour tous. L’ambiance olfactive est à notre portée car beaucoup des parfums stimulent l’intelligence et l’envie de travailler, d’autres facilitent la relaxation et la décompression totale, certains ouvrent et renforcent l’appétit, et d’autres encore favorisent le sommeil naturel compensateur. Il existe même des parfums spéciaux à effet aphrodisiaque pour ceux qui sont en mal d’amour. Le plaisir olfactif conféré par ces parfums n’a rien à voir avec les dopages et stupéfiants car ils ne créent point de situation de dépendance croissante, ni l’apparition d’état second chez les consommateurs. 

Classé dans : Non classé / Mots clés : bien être

Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot jnrvb ? :